Le poële de masse ou PdM

Hiver 2006-2007
Hiver 2007-2008
Hiver 2008-2009
Hiver 2009-2010
Hiver 2010-2011
Hiver 2011-2012
Hiver 2012-2013
Hiver 2013-2014
Hiver 2014-2015
Hiver 2015-2016
Hiver 2016-2017






Hiver 2006-2007



Le poêle est en cours de d'habillage. D'ailleurs énormément d'eau sort par les deux trappes de visite (surtout la droite !?). Mais déjà il chauffe un peu. Le chauffage au gaz est encore allumé de temps en temps. Les pièces éloignées ne sont pas super bien chauffées, surtout les chambres à l'étage où clairement il fait frais.
Un peu déçu car j'ai passé beaucoup de temps à débiter mes palettes et que nous devons continuer à utiliser le gaz. En plus je pèse mon bois en fonction de la météo, malgré cela, j'ai du mal à maîtriser le feu dedans.














Hiver 2007-2008


L'habillage est finis : le bandeau et le crépis ont été réalisé en août et ont donc eu bien le temps de sécher. J'ai acheté 7 stères de sapin déjà débitées. Nous trouvons que l'ensemble poele+maison réagit mieux. Nous n'utilisons plus le chauffage au gaz. Dans les chambres du haut, en laissant leur porte ouverte, il y fait maintenant bon.
Nous partons à Noël pour deux semaines. Au retour il a fallut 48 heures qu'il fasse bon dans le salon et 4 jours pour que la température remonte dans les chambres du haut.
Le 22 janvier, notre lave-vaisselle a eu un début d'incendie en notre absence. Il a enfumé toute la maison. Le lave-vaisselle avait un défaut. Le poele n'a rien a voir la dedans. Bref il est arrêté pendant 3 semaines. J'ai profité des travaux pour enlever tous les radiateurs de la maison. Le redémarrage est identique.
De légères fissures apparaissent sur le crépis, dues à la dilatation. Une fissure sur la grosse poutre du bas s'allonge mais reste très fine. Elle vient du fait que les portes du foyer situées juste au dessus, sont extrêmement chaudes et trop proches du coup, la face de la poutre qui les regarde est brûlante alors que les deux faces adjacentes sont froides (l'une est refroidie par l'air primaire et l'autre par l'air de la pièce). Cette différence de température contraint mal la grosse poutre. J'aurais du faire cette poutre moins grosse. Donc évitez de mettre un gros truc près des portes du foyer.











Hiver 2008-2009




  • J'ai refait un bout du crépis. Une fissure était devenue trop importante. En fait, cela correspondait à l'endroit ou j'ai commencé à apprendre à faire du crépis. Donc forcément, je n’avais pas le coup de main. En plus, je me suis rendu compte qu'à cet endroit, le sable utilisé était trop fin. Du coup c'est nul pour la dilatation. Il vaut mieux du grain assez gros, qui sera de toute façon recouvert par le badigeon à la chaux.
    J’ai ramoné moi-même le conduit et ramassé les cendres par les trappes de visite. J’en ai récolté en gros un seau et demi. J’ai investit dans un hérisson et un aspirateur à cendre. J’ai du nettoyer l’aspirateur une fois le ramonage effectué. Un ramonage tous les deux ans semblent donc adapté pour qui ne brûle que du sapin avec un conduit inox.
    J'ai repris les mêmes 7 stères de sapin. Allumage à la mi-octobre par des feux moyens une fois tous les deux ou trois jours. Le temps pour réchauffer la maison semble plus rapide. Je ne pèse plus le bois. Ca ne sert strictement à rien. Je fais un feu selon la température de dehors et celle de la dalle. Je maîtrise nettement mieux le feu et le confort s'en ressent par des températures plus "confortables" (variation naturelle).

  • Ce 26 novembre, il a fait -6° dehors pendant la nuit et on a pas eu froid. J'en suis à un gros feu par jour. J'ai juste pesé une fois pour savoir en gros combien de kilo de bois contenait ma boite à feu : 24 kg de sapin.
    J’effectue un vidage de la boite à cendre (située sous la grille) tous les 1 mois et demi environ, correspondant à environ 15-20 litres (1 seau et demi)
    Lorsque nous nous absentons sur un long week-end de 4 jours, la maison revient plus vite à température que l’année précédente : 24 heures la pièce du bas et 48 heures pour les chambres du haut. Elle semble réagir plus vite à la chaleur du poele.
    Je pense que je consommerai environ 2 ou 2,5 cordes de sapin, soit 8, 10 stères de sapin ce qui correspond à 6-7 stères de chênes (le chêne est plus dense d'environ 30% que le sapin).
    Nous sommes donc pleinement satisfait du poele.

  • Ce 13 janvier, nous avons traversé une période de 3 semaines où les températures ont rarement dépassées le zéro en pleine journée, avec des pics à -9° la nuit. Le soir, nous devions donc porter des pulls pour aller dans les chambres. Ceci dit, on est au coeur de l'hiver. Porter un pull me semble donc normal. Ma consommation de bois est revue à la hausse (12 stères de sapin ?) . L'avantage est que le four est toujours bien chaud, du coup, on cuisine beaucoup avec (220° au maximum, toujours avec un feu par jour).

  • Le 8 février, j'ai procédé au vidage du trou à cendres, armé de mon aspirateur. J'en ai profité pour photographier la boite à feu :
    La rouille sur les portes est apparue suite aux fumées de plastique, issues de l'incendie de notre lave-vaisselle. La date sur les photos n'est pas la bonne.
    J'ai commencé aussi à faire des feux avec des buches conventionnelles et non plus de la palette. Ben c'est mieux car y'a moins de manutention. Par contre je dois apprendre à bien les disposer pour obtenir un bon feu.

  • Le 14 avril, c'est fini. j'ai nettoyé le poele qui va se refroidir tout doucement jusqu'à sa prochaine saison de chauffe










    Hiver 2009-2010




  • Cet été j'ai rangé 11 stères de sapin. J'ai baché sur le dessus et mis bien au vent. J'ai du stock sur 2 ans. Ca me permettra de bruler le bois de l'année passée.



  • Allumage le 12 octobre sans aucune difficulté par feux progressifs. Des feux moyens une fois tous les deux jours vu que le mois de novembre a été très doux.

  • 1er décembre et premier vidage de la boite à cendre. Un feu n'est pas fait tous les 3 jours. En fait je fais en fonction du froid qu'il va faire :
    Si le temps va être doux, je n'allume le feu qu'avec un four à 50°C.
    Si le temps va etre froid, j'allume avec le four à 80-100°C

  • Ce 10 décémbre j'en suis à une consomation de presque 2 stères de sapin. A la louche ca fait donc 6-7 stères de sapin pour cette année, à raison de 37€ la stère, on arrive a 250€ le cout de la saison de chauffage. Pas mal du tout.

  • On a traversé une longue et intense (pour la région) période de froid pendant 1 mois. Les températures allaient de -8 à 1° en journée. Je faisais un gros feu avec pas moins de 27 kg de buches.Il faisait quand meme frisquet dans les chambres et le pull était de rigueur. Au RDC, ca a toujours été en étant bien habillé. Au plus froid il devait faire 18° pas loin du poele, 16° dans notre chambre, la salle de bain, 15° dans les chambres des filles et 13° au dessus du garage. Comme des bébés dorment dans la chambre au dessus du garage nous avons allumé avant de les coucher le petit chauffage électrique genre 1 heure par jour lorsqu'il a fait super froid. Ceci indique que le poids est juste pour notre volume/isolation (voir prépa pour plus de détails).
    Avec un début de feu à 19h00, le four était à 100°. Le lendemain matin 8h00, lors du chargement du bois, j'avais alors 130-150° dans le four.
    Le 15 janvier : Le temps s'est radoucit et du coup il fait facile 20° pas loin du poele, je suis redescendu à 20+ kg de bois. La boite à cendre est presque pleine. Je vais surement la vider cette semaine. Ca fait donc plus de 1 mois et demi avec une grosse consommation sans la vider.
    Enfin un petit truc pour aider en fin de combustion : j'ouvre les entrées d'air sur les portes (mais surtout ne pas ouvrir les portes). A l'aide d'une tige métallique, je regroupe morceaux de bois+braises le plus proche possible de l'arrivée d'air : ca accélère grandement la fin et me permet de fermer plus vite le conduit. Du coup, j'obtiens des 200° dans le four facilement. C'est la température minimum pour faire cuir et dorer du pain.

  • 23 janvier 2010, j'ai vidé la boite a cendre et nettoyé le poele. RAS.


  • 4 avril 2010, c'est fini ! Je ne chauffe plus. La boite à cendres était archi remplie, mais bon après 2 mois sans la vider...
    Pour gérer cette période de temps doux je faisais un feu tous les deux jours de 10-15kg. En gros je chargeais jusqu'à la moitié. J'obtenais un combustion complète avec une boite à feu propre.
    En terme de température j'attendais que le four tombe à 50°. Après la flambée, j'arrivais au plus haut à 120°. dehors il faisit 3° le matin pour 14° l'après-midi. Et franchement on était super bien. Bref j'ai trouvé le truc pour pas crevé de chaud en journée ni de froid le matin.
    Question consommation de bois, j'ai du consommer 12 stères de sapin. Je ferrai le calcul exact. Mais je suis vraiment content car c'est vraiment peu au vu l'hiver que nous avons eu.
    A l'hiver prochain.
    Après calcul j'ai consommé 10,5 stères. Yeah !















  • Hiver 2010-2011





  • 14 octobre, c'est partit par 2 petits feux. Vu les températures, ca va etre des petits feux tous les 2 jours.
  • 24 novembre, les premieres temperatures negatives sont arrivees. Du coup je fais un feu tous les jours quasiment. La boite à feu est remplie au 3/4. Cela permet d'avoir un four qui va de 100° à 160°. Le paté qui y cuit est un régal.
    Ce soir je vide la boite à cendres.

  • Température prévue pour cette nuit -2° et 7° dans la journée de demain. Température dans le four au craquage de l'allumette : 90°
    Préparation du feu.

    Voilà ce que donne le feu juste derrière

    1ère vidéo : Démarrage du feu avec fermeture des portes
    2ème vidéo : Le feu en cours de flambée


    Version d'origine LAet LA

    Resultat 25 heures après : 80° soit -10°. Je metterai donc un peu plus de bois le lendemain pour de meme températures, genre une buche.

  • 1er décembre, c'est assez froid. Les températures extérieures évoluent entre -5° et 0° au maximum. Donc oui on porte tous un pull (sauf ma femme).
    Le four part de 100° pour arriver à 210-220°. Pour y parvenir, je brule une boite complète, auquel j'ajoute 3-4 buches une fois que de la place s'est libérée. Comme cela je ne fais toujours qu'un feu par jour et me permet de moins consommer que deux feux par jour, à cause du bois nécessaire au démarrage.
    J'ai prévu une évolution pour injecter de l'air primaire dans le fond du foyer via un tuyau passant par le trou a cendres.
  • 14 janvier, nouveau vidage de la boite a cendre, et il était plus que temps. Le ratio du vidage tous les 1 mois et demi est confirmé.














  • Hiver 2011-2012




  • Démarrage le 18 octobre. Cette année je vais me chauffer aux chutes de bois issues d'une menuiserie. Le bois est beaucoup plus dense que le sapin employé jusque là. Très sec, Dense, en petits morceaux, ca me semble idéal, non ?
    J'ai aménagé le garage qui du coup est isolé. La porte donnant sur le jardin est nettement plus performante question isolation.


  • 15 janvier. J'ai vidé pour la 1ère fois la boite a cendres. Juste avant que le froid arrive. Drole d'hiver quand meme. On a enfin -1°C à midi aujourd'hui. Je suis passé systématiquement à l'allumage top-down. Je trouve que c'est moins violent et stress moins les briques du coeur. Du coup j'ai bon espoir qu'elles durent plus longtemps. Surtout que j'arrive aux meme températures.

  • Du 15 janvier au 13 février. Une période de froid assez intense a eu lieu. Des -9°C pendant la nuit très fréquents. La neige est venue et a tenu plusieurs jours. Il a fait bien froid. Courbes des températures (graphique venant de http://www.nantes-meteo.fr) :


  • Je suis content car j'ai pu obtenir une très bonne température dans la maison malgré ce froid. Le four atteignait régulièrement les 220° avec un maxi à 240°. Pour de telles témparatures, je ne faisais qu'un seul feu par jour. La boite à feu était pleine à 95%, et sans rechargement. Ces petites chutes de bois sont vraiment excellentes. Je les combinais avec un lit de buches de bouleau en 50 cm qui me reste. Ca y est enfin, je maitrise la bete.
    La chambre aménagée dans le garage est un vrai frigo. Là il n'y a pas de miracle. Un chauffage d'appoint électrique me semble nécessaire. Par contre l'isolation du garage à permis de gagner des °C en haut. A l'étage, la température est moins fraiche et mieux répartie.

  • 4 mars. Vidage des cendres et il y en avait un paquet. La grille en fonte morfle pas mal quand meme. La chaleur atteinte dans la boite à feu semble énorme.















  • Hiver 2012-2013



  • Avant la saison, un ramoneur professionnel est venu nettoyé le conduit et le poele pour une 50 aine d'euros. Ses conclusions m'indiquent que le ramonage par soi meme et tout aussi efficace.
  • Démarrage le 25 octobre. Toujours mes petites chutes comme combustible. La chambre aménagée dans le garage a recu un chauffage électrique. C'est pas green mais c'est de l'appoint et je n'ai pas vu de modification singuliere sur ma facture d'électricité.
  • Fin le 11mars c'est fini pour cette saison.














  • Hiver 2013-2014



  • Début de la chauffe le 1er novembre. Cette année, j'ai commandé des chutes de scierie pour une bouchée de pain. 390€ les 15 big bag d'environ 1 m3. J'espère n'en consommé que la moitié, cad - de 200€ de chauffage pour un hiver. Enfin le crépis s'effrite par endroit, j' y réfléchis.
  • Les chutes de bois (humides) manquent un poil de densité. Pour l'instant, en chargeant bien j'arrive à gagner 80° dans le four. Mais il me faudrait arriver à un +100° par combustion. La phase de gestion des braises semble être la clé.
  • Premier vidage de la boite a feu le 1er décembre. La grille du fond tient bon.
  • Le 18/01/2014, nouveau vidage de boite à cendres. La grille s'est brisée en 3. La dilatation subie, a poussé une des briques sur laquelle elle etait posée. La découpe qu'avait fait Marcus pour qu'elle s'y insère n'était pas assez large. Pour l'instant elle est toujours utilisable.
  • Le 25/01/2014, le déflecteur d'air primaire droit s'est brisé. Pour l'instant, il tient comme cela sans problème. J'en ai un de plus. Pour ce genre de piece à la découpe délicate, il vaut mieux prévoir à l'avance quand on a la scie sous la main ;)

  • Le 20/02/2014, enième vidage de la boite à cendres. J'ai mal entreposé mon bois et cela se voit. Il est humide, d'où l'ignoble photo avec la créosote et toutes ces cendres. Je pense acheter des buches pour cet été et bien les entreposer. Si cet hiver a été très doux, rien ne garanti le prochain.
  • Le 27/04/2014, fin de la chauffe pour cette année. Une des briques à l'entrée de la boite a feu servant de protection est tombée et s'est cassée en 2. C'est vraiment l'année de la casse. Le bilan est que les chutes c'est pas cher mais qu'un complément de buches ne me semble pas superflu. Cet hiver a été doux, mais tous ne seront pas comme celui-ci. De meme, l'entreposage du bois doit etre un minimum serieux. Allez, il est temps de sortir le hérisson pour ramoner.
  • Le 11/05/2014, j'ai ramoné le poele; Beaucoup trop de cendres à mon gout. J'ai beaucoup de mal à ramoner les conduits latéraux qui en ont bien besoin pourtant.














  • Hiver 2014-2015



  • Début de la chauffe le 2 novembre. Cette année, j'ai entreposé mes chutes de scierie plus sérieusement. Je pense revenir aux chutes de bois + buches comme combustible.
  • Le 11/10/2014, j'ai trouvé le truc pour ramoner les conduits latéraux : de jeunes bambous fins, ou des jeunes branches de ma haie. Le bois est suffisament souple pour rentrer et rigide pour ramoner. Nickel.
  • J'ai commandé un toit et 2 joues latérales en granite bouchardé. Elles viendront remplacer le badigeon à la chaux qui fissure à cause de la dilatation. L'installation n'aura lieu qu'au printemps pour éviter de mouiller le poele pendant la saison de chauffe.
  • Le 1er feu de l'hiver a démarré sans problème particulier. Les chutes si elles brulent bien, sont peu denses. De fait, c'est dur de faire monter en température le poele.
  • Le 20/12/2014 j'ai vidé pour la première fois la boite à cendres, c-à-d au bout de 2 mois. Comme quoi, le bois sec, çà rejette moins. Les 3 pièces en granite bouchardée sont arrivées. Elles sont lourdes : 4 gars pour charger la palette dans le coffre ! Coût = 367.20€ pour 1,20 x 0,81 x 0,03.5 = ,0 m3 + 2x (85 x 91) =














  • Hiver 2015-2016



  • Avec de l'aide, les joues à l'enduit à la chaux, ainsi que le toit, ont été remplacés par des plaques en granite de 3 cm d'épaiseur. Un peu douloureux la facture. L'enduit a été enlevé au peigne à colle metallique.
  • Question bois, j'ai acheté des chutes de bouts de buches. Certaines sont tellement grosses que je dois les fendre pour qu'elles puissent passer la porte du poele. Pour la densité : c'est top avec un mélange d'essence. Il me reste un big bag et demi de l'année dernière bien sec. J'ai monté une espèce de tente avec des grandes baches sur le résidu des poteaux pour le linge.
  • Il reste à remplacer la grille.
  • 12 octobre 2015, début de la chauffe. Les billots ca en contient de l'énergie : Là avec une simple caisse, je me chauffe pour 2 jours. Certes il ne fait pas super froid, mais on a limite trop chaud. Le mix billot + chutes de bois semble la bonne recette.
  • 16 janvier au 1er février, l'isolation des combles a été réfaite. Laine de roche soufflée dans les combles perdus sur 35cm et le plancher, nouvelle laine de verre GR32 croisée en 2x10cm sur les rampants. Ca se resent bien au dessus du garage.














  • Hiver 2016-2017



  • Toutes les menuiseries de la maison ont été remplacées. Ce sont des doubles vitrages Alu de chez K-Line avec un allant de 1.3W/M²K à 1.5. Sur les murs du RDC a été mis de la RockPlus Kraft de 12,5cm pour un R=3.75. A l'étage de la GR32 croisée sur 20 cm pour un R=6.25 en rampant et soufflage de laine de roche sur 35 cm dans les combles pour R=7. Pour l'anecdote, il n'y avait pas d'isolation au dessus de notre chambre coté nord ...
  • Le début de la chauffe a commencé le 8 octobre et je n'ai fait qu'un feu tous les 2 jours en chargeant la boite a feu selon les températures, mais qu'un feu tous les 2 jours ! Même quand il a fait négatif la nuit.
  • J'ai vidé la boite à cendres le 4 décembre, quasiment au bout de 2 mois. Bref que du bonheur.